SL730296_2

"Sur la rive gauche du fleuve, St-Maurille-d’Esne se développe en complète indépendance de St-Aubin, implanté sur l’autre rive. En 1837, la petite église romane, édifice du XIe siècle et fortement délabrée, est gravement endommagée lors d’un orage. Elle est remplacée par un nouveau bâtiment néo-gothique, à nef unique, construit selon une orientation inhabituelle, le chœur donnant à l’ouest. Le clocher élevé en 1861 est détruit par des obus américains en août 1944, neutralisant ainsi un poste d’observation allemand. Une chapelle provisoire est édifiée aux abords de l’édifice sinistré, en attendant sa réouverture au culte en 1961, après d’importantes réparations."

Voilà ce que l'on peut lire sur le site de la ville des Ponts de Cé (http://www.ville-lespontsdece.fr/L-eglise-Saint-Maurille). Cet édifice religieux, le plus au sud des Ponts de Cé a été construit, ainsi qu'un petit cimetière, sur une élévation faite de remblais.

SL730297_2

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, ô combien inestimable visiteur, la façade reste endommagée par des impacts. Impacts dus aux soldats de la seconde guerre mondiale cherchant à déloger leurs opposants. Malgré ce passé tumultueux et ses cicatrices, elle domine toujours la ville et semble destiner à veiller à jamais sur celle-ci.