Vieilles pierres

25 juillet 2009

Un petit pont bien pratique

SL730504

Ce pont se situe sur le Louet. Contrairement à ce que son nom indique, le Louet n'est absolument pas une rivière. C'est un long bras de Loire sur sa rive gauche. Il est situé entre Juigné sur Loire et Chalonnes sur Loire. C'est donc le plus long bras du fleuve en Maine et Loire.
Si vous venez ici, je ne saurais que trop vous conseillez de vous arrêter au Bosquet, un charmant hôtel restaurant. Cet établissement se trouve au sud de ce pont.

Posté par jef290 à 13:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 juillet 2009

Le pont du petit train-train

SL730263_2
SL730272_2

Ces piliers sont les derniers vestiges d'un pont qui transporta le Petit Anjou, train très connu en Maine et Loire à la fin du 19ième jusqu'au milieu du 20ième siècle. Une histoire de ce pont est tragique. Trop rapidement conçu, la structure de cet ouvrage fut très fragile. A chaque passage de convois, des gens s'amusaient à ramasser les rivets et autre boulons qui en tombaient. Le dimanche 4 août 1907, alors qu'un train arrive d'Angers, le tablier du pont s'écroule sous lui entraînant la locomotive et des wagons dans sa chute. Le bilant fut lourd, 27 morts, mais il aurait pu être plus élevé si la Loire avait été en hautes eaux. Devant le manque de réaction de l'Etat, prévenu de la faible qualité de la construction, et les accusations de malfaçon du constructeur, le retentissement de ce drame fut national. Le pont sera remis en service le 1er juillet de l'année suivante.

Sur la première photo, on peut voir que des spots ont été installé.

Pour la petite histoire: pour tout connaître du petit Anjou, je vous conseille l'excellent site de la non moins excellente Association des Amis du Petit Anjou, qui en conserve le souvenir.

Posté par jef290 à 17:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 mai 2009

Un promontoir divin

SL730296_2

"Sur la rive gauche du fleuve, St-Maurille-d’Esne se développe en complète indépendance de St-Aubin, implanté sur l’autre rive. En 1837, la petite église romane, édifice du XIe siècle et fortement délabrée, est gravement endommagée lors d’un orage. Elle est remplacée par un nouveau bâtiment néo-gothique, à nef unique, construit selon une orientation inhabituelle, le chœur donnant à l’ouest. Le clocher élevé en 1861 est détruit par des obus américains en août 1944, neutralisant ainsi un poste d’observation allemand. Une chapelle provisoire est édifiée aux abords de l’édifice sinistré, en attendant sa réouverture au culte en 1961, après d’importantes réparations."

Voilà ce que l'on peut lire sur le site de la ville des Ponts de Cé (http://www.ville-lespontsdece.fr/L-eglise-Saint-Maurille). Cet édifice religieux, le plus au sud des Ponts de Cé a été construit, ainsi qu'un petit cimetière, sur une élévation faite de remblais.

SL730297_2

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, ô combien inestimable visiteur, la façade reste endommagée par des impacts. Impacts dus aux soldats de la seconde guerre mondiale cherchant à déloger leurs opposants. Malgré ce passé tumultueux et ses cicatrices, elle domine toujours la ville et semble destiner à veiller à jamais sur celle-ci.

Posté par jef290 à 21:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 mars 2009

Un pont à double emploi

SL730143_2SL730138_2


Troisième et dernier pont, mais également le seul disposant d'une seconde utilité. Il faut savoir que cet ouvrage est situé sur l’Authion. Cette petite rivière, qui prend sa source en Indre et Loire, est jalonnée de plusieurs barrages qui la canalise. Malgré tout, un système de vannes a été installé à côté du pont. Ce dispositif a pour but de bloquer le reflux de la Loire. En effet, le courant de la rivière est si faible, qu’en cas de grande crue du fleuve, ce dernier peut remonter la rivière et faire gonfler le cours d’eau. Ce dernier, étant encaissé entre les levées, risque alors de déborder et d’inonder les habitations situées en contrebas des levées.

Posté par jef290 à 17:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un pont à mi-temps

SL730122_2

SL730159_2


Toujours venant du Sud, voici le second pont que vous pourrez rencontrer. Le cours d’eau en dessous est un bras de Loire, nommé bras de Saint Aubin, mais appelé, le plus souvent, Vieille Loire par les habitants de la ville. Ce bras de Loire est le plus souvent à sec. Cependant, après une montée des eaux, des poissons peuvent se retrouver piéger, ce qui fait le bonheur des pêcheurs amateurs. C’est sans doute le pont le plus facile à photographier, puisque que l’on peut s’en approcher de très près.

Ce bras de Loire en rive droit du fleuve contourne l’île aux chevaux par le nord. Ce bout de terre est accessible à pied lorsque la Loire est suffisamment basse. Malgré sa situation géographique, cette île n’appartient pas à la commune des Ponts de Cé, mais à celle de Saint Gemmes sur Loire. Pour celles ou ceux qui s’interrogent, oui cette île est habitée. Il y a deux maisons. Le reste est un ensemble de champs immenses pour la culture et l’élevage.

Pour la petite histoire, cette (presque) île fut baptisée ainsi car elle possédait un pont. Mais un troupeaux chevaux est passé dessus et le pont céda. Suite à cela, l'île fut baptisée ainsi.

Posté par jef290 à 15:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le pont du soldat de pierre

SL730169_2

Ce pont est le pont Dumnacus. Venant du Sud, c'est le second pont que l'on croise, après celui sur le Louet Au centre de ce pont se trouve la statue de Dumnac. Je reviendrais sur cette statue dans un autre article. L’ouvrage fut bombardé pendant la second guerre, mais les résistants construiront un pont de bois quelques mètres plus loin. Lorsque la Loire est suffisamment basse, on peut voir les vestiges des bases du sus-dit pont (je tenterais une photo lorsque la Loire sera plus basse, cet été.) Pour en revenir à ce pont, il est sur la Loire, proprement dite. Il est d’ailleurs le dernier pont ancien de la ville encore debout. Je parlerais plus en détail de cela dans un article consacré à un autre des ponts de la ville. Il est aussi le plus imposant. Dominant les eaux de la Loire, ses arches voient passer les bateaux ou les troncs d’arbres. Il est également le seul point de passage pour certains convois exceptionnels qui se rendent à Angers, car les échangeurs de la voie rapide sont trop bas pour les laisser passer. Il a également vu passer un tramway avant son bombardement.

Posté par jef290 à 00:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les Ponts de cé

A tout seigneur tour honneur, je commence par ma ville, les Ponts de Cé. Petite précision, Angers n’est pas sur la Loire, mais sur une rivière affluente à la Loire qui est la Maine. Ce sont bien les Ponts de Cé qui se trouvent sur la Loire.

Quelques mots sur le coin. D’abord, il faut comprendre que la ville est bâtie sur du remblais. En gros, on a accumulé des pierres pour pouvoir être au-dessus du niveau du fleuve. Ce n’est pas Venise non plus. Même si la Loire, malgré les barrages construits en travers de son lit, reste un risque d’inondations. Elle reste un fleuve sauvage et capricieux. Je déconseille la natation, à cause du courant et aussi de la pollution de l’eau. A éviter également la balade sur les bancs de sable sur le lit du fleuve. A moins que vous vous vouliez être aspiré par les culs de grève.

Donc les Ponts de Cé, ses ponts, ses trois églises (Saint Maurille, Saint Aubin et Sorge) et toutes ses anciennes maisons faites en tuffeau (pierre calcaire blanche.) La ville est divisée en plusieurs quartiers :

-Saint Maurille, pris entre la Loire et le Louet (malgré ce nom, ce n'est pas une rivière, mais un bras de la Loire.)

-L’île, qui abrite la mairie et le château, pris entre La Loire et la vieille Loire ou Loire, bras de Saint Aubin

-Saint Aubin, qui s’étend de la Vieille Loire jusqu’aux portes de la ville et à Sorge.

-Sorge qui est excentré par rapport aux autres quartiers de la ville et qui se trouve de l’autre côté de la voie rapide.

N.B : j’éditerais cet article au fur et à mesure des informations.

Posté par jef290 à 00:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2009

Bienvenu en ces lieux

Je suppose qu'une petite présentation s'impose. Curieux de tout depuis l'enfance, je le suis du passé. Mon premier amour est l’Egypte ancienne. Mais faute de moyens et aussi pour d’autres raisons, je ne puis me rendre là-bas pour prendre des photos. En désespoir de cause, je me tourne vers les monuments géographiquement plus à ma portée, afin des les mitrailler. Pour la petite histoire, j’utilise un samsung L73 (appareil photo numérique.)

Je vous prierais d'éviter de venir copier mes photos sans en donner la source. Je suis loin d'être un artiste, mais je me suis occupé de prendre ses photos et donc j'aimerais un minimum de respect là-dessus en évitant la pillage d'images, merci.

Posté par jef290 à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]